L’ABSENCE

Pourquoi on a arrêté les vidéos.

Bonjour tout le monde. C’est Antoine.
J’ai essayé d’écrire cet article 2 ou 3 fois déjà. Jamais réussi à terminer.

Beaucoup d’entre vous ont remarqué qu’on ne poste plus de vidéos depuis un petit moment. Tout roulait bien pour nous, et on n’vous a jamais vraiment donné d’explications. On est resté vagues et pudiques.

Et pas que je me sente aujourd’hui obligé de vous donner une explication sur pourquoi on a arrêté, mais vous avez été si nombreux à nous encourager, à nous écrire des messages d’amour et à nous demander quand est-ce qu’on reviendrait, qu’aujourd’hui je me sens près à vous raconter pourquoi.

Parce que si HELLO SUPERETTE doit se terminer, je préfèrerais être honnête avec cette petite famille qu’on a fait grandir. Vous nous avez apporté tellement d’amour par petites touches. 

L’année dernière, le 1er juin 2018, mon frère est mort. Il était en voyage au Mexique, il s’est fait percuter par un véhicule sur le bord d’une route, et il est mort. Le conducteur est parti.
J’ai dit à Léa que j’avais besoin de faire une pause pour rester en famille. Ce qu’elle bien entendu respectée sans conditions. Mais la pause s’est allongée.

Je suis un garçon fragile, et ma tristesse s’est transformée en dépression. C’est très dur de perdre un frère. On était 6 enfants. 3 filles, 3 garçons.

C’est long de s’en remettre.

Après la mort de Morgan, j’ai trouvé un nouveau travail, rencontré de nouvelles personnes. Je me suis éloigné d’autres. Certaines de ces personne, j’n’aurais pas cru les voir un jour aussi loin de moi.
Comme Léa a eu ses propres épreuves à traverser en même temps que moi et qu’on ne se voyait plus pour les vidéos, on s’est un peu éloignés aussi. Ça me saoule de l’écrire, mais c’est comme ça. Je sais qu’elle reste là, à veiller sur moi de loin comme une marraine la bonne fée, mais en plus vulgaire, en plus reloue, et avec des tour de magie moins ouf que dans Cendrillon. J’ai la chance d’avoir une famille soudée, et d’être bien entouré.

Cette chaîne Youtube qu’on a fait vivre pendant un an et demi intensément, j’en étais fier. Vous méprenez pas : une vidéos par semaine, c’était du travail. Du stress. Mais j’ai pas eu beaucoup d’occasion d’être fier de moi professionnellement : pas d’études, enchaîné les petits jobs. Mais de ça, j’étais fier.

HELLO SUPERETTE, c’était notre petite fierté. Et quand je me suis rendu compte que j’étais incapable de reprendre les vidéos, j’ai eu très honte de moi. Je me suis senti nul, pas à la hauteur. Et impuissant.
J’ai continué à lire vos messages sur Instagram, vos commentaire sur Youtube. J’ai eu l’impression d’abandonner mes rêves. D’abandonner tous les gens qui continuaient à nous écrire malgré tout.

Quand j’ai eu finalement trop honte, j’ai désinstallé les applications, j’ai arrêté de lire.

Aujourd’hui, je ne sais pas si je reprendrais les vidéos. Je n’en suis pas capable pour l’instant. J’en ai pas l’envie. J’ai besoin de me concentrer sur d’autres choses. De trouver de la fierté autrement.

Voilà. Vous savez. C’est un peu court et concis.

Mais je pense à vous. Je pense à vous tous comme ma petite famille d’internet. Et si vous avez un jour aimé regarder une de nos vidéos, si vous nous avez laissé un commentaire ou écrit un message, sachez que j’ai reçu votre amour. Vous avez le mien.

À bientôt.
Antoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*